Skip to main content

Concours commun de catégorie C

 

Préparez et réussissez le concours commun de catégorie C des douanes, impôts et trésor public

Réalisée par des enseignants, formateurs, membres de jurys, cette préparation vous apporte toutes les notions nécessaires à votre réussite.

Manuel de révisions et/ou préparation à distance, pour ce concours, choisissez la formule qui vous convient :

  • Cours et notions, rappels et remise à niveau en français et mathématiques
  • Annales réelles de toutes années, corrigées et commentées
  • Préparation de l'oral
  • Tests en ligne : exercices de français, exercices de mathématiques, questionnaires de culture générale,logique, mathématiques, français
  • ...

Conenu et détails de la préparation et des modalités du Concours Commun de Catégorie C Cliquez sur les différents onglets

Chaque manuel est imprimé chez un imprimeur professionnel et mis en page ensuite manuellement par celui-ci, exemplaire par exemplaire,  relié par spirales, grand format (21x29,7), afin qu’il puisse être manipulable le plus facilement possible (ouverture complète très aisée) en respectant la taille des véritables sujets du concours.

Posséder le manuel en plus de la préparation en ligne permet au candidat de disposer d’un support papier de qualité  (+ de 1 000 pages).

Pour quels concours ?

Concours Commun de catégorie C des administrations des finances - Agent administratif des impôts (ex ACA) - Agent administratif du trésor public (ex ART) - Agent de constatation des douanes et des droits indirects (dit aussi concours MINEFI)

CONTENU :

Questionnaires originaux à choix multiples destinés à vérifier les connaissances de base en matière d’orthographe, de vocabulaire et de grammaire, de connaissances générales et de calcul, ainsi que les capacités de raisonnement du candidat.

L'ensemble des QCM comporte de 10 à 15 pages par énoncé et de 10 à 15 pages de corrections détaillées de A à Z : chaque réponse est expliquée, rédigée et commentée, avec les sujets exacts d'origine.

Des conseils et des éclaircissements, rédigés par des formateurs expérimentés et rompus à cette épreuve de pré-admissibilité très particulière dans le domaine des concours : l'épreuve de pré-admissibilité du concours du MINEFI (appelé aussi concours commun de catégorie C. Ne pas la réussir dans les premiers équivaut à passer inutilement l'épreuve suivante (celle d'admissibilité) et ne pas la réussir dans les tous premiers équivaut (même si l'on passe l'épreuve d'admissibilité) à échouer au final.

En effet d'après les textes officiels : "les épreuves de pré-admissibilité et d’admissibilité se déroulent le même jour. À l’issue de ces épreuves, le jury établit la liste des candidats déclarés pré-admissibles, seules les copies d’admissibilité des candidats pré-admissibles sont corrigées".

Au final cette épreuve de coefficient 1, d'après tout ce que nos équipes peuvent en voir en présentiel, fait la plupart du temps la différence (pour quelques centièmes seulement) à l'issue des 3 épreuves que sont : l'épreuve de pré-admissibilité, l'épreuve d'admissibilité, l'épreuve orale d'admission.

C'est pourquoi il est particulièrement important de s'y préparer avec un sérieux à toute épreuve et c'est aussi pourquoi nos formateurs ont choisi d'octroyer un temps de correction et un nombre de pages par correction particulièrement longs, conséquents et d'une qualité, comme vous pourrez le voir, plus que rigoureuse.

En effet entre 20 et 30 pages par sujet (énoncé + corrigé) apporte aux nombreux candidats qui réussissent grâce à la boîte à concours un bagage et un nombre de points qui leur permet d'obtenir ce fameux plus pour faire la différence.

Le  principe est identique pour l'épreuve d'admissibilité, c'est pourquoi notre préparation se présente en deux volumes grand format pour un total de plus de 1 000 pages de révisions complètes et intensives.

PREPARATION EN LIGNE

-          Cette préparation est illimitée, disponible 24H/24, 7jours/7

-          Elle reprend notamment l’ensemble des manuels

-          Elle comprend des annales supplémentaires

-          Elle comprend plusieurs dizaines de tests notés (français, mathématiques, culture générale, logique)

-          Les tests sont corrigés et annotés immédiatement. Vous pouvez les réaliser autant de fois que nécessaire

-          Des annales sont ajoutées régulièrement ainsi que tout un ensemble d’activités interactives.

-          Lorsque vous commandez la préparation en ligne vous recevez un mail avec vos codes dans les 24H ouvrées.

 

+ Offert, un ensemble de dossiers imprimables :     Les différentes fonctions publiques : La fonction publique territoriale, d'Etat, Hospitalière - Pourquoi, comment devenir fonctionnaire - Passer un examen, un concours : questions/réponses - Règlement des concours et examens - Comment réaliser un CV - ...

Que contient cette préparation ? Voici la liste de son contenu

Les métiers exercés

Les agents des ministères de l'Économie et du Budget sont au service des citoyens et de l'État : Un adjoint de contrôle de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) veille à ce que les droits des consommateurs soient respectés. Un agent des Douanes combat le trafic de contrefaçons (marques copiées,...). Agents des Impôts et du Trésor : les recettes de l'État et des collectivités locales dépendent directement de leur travail.
La réussite au concours commun du MINEFI (Ministère de l'Economie et des finances) permet d'accéder à une situation stable : les agents des ministères de l'Économie et du Budget sont à part entière des fonctionnaires d'État.
Le salaire de base varie suivant la direction choisie par le candidat, et bien entendu le métier exercé (1500 € net minimum), celui-ci progressant ensuite régulièrement suivant les grilles indiciaires de la catégorie de la fonction publique, puis viennent s'ajouter des primes ou encore des indemnités.
Les fonctionnaires de ce corps ont aussi bien entendu des possibilités de monter en grade (par inscription à un tableau d'avancement), en devenant agent ou adjoint principal (de 2ème classe, puis de 1ère classe), et ainsi de se trouver mieux rémunérés tout en ayant des responsabilités encore plus reconnues.

Autres perspectives de carrière :
La réussite au concours commun (catégorie C) des ministères de l'Économie et du Budget (MINEFI) ouvre aussi d'autres perspectives de carrière, en changeant alors de catégorie (c'est à dire en passant en catégorie A ou C) et donc finalement la possibilité d'accéder à des postes de catégories supérieures.

 


Afin de rationaliser ses interventions et d’accroître l’efficacité et la pertinence de ses actions, la DGCCRF a mis en place des réseaux spécialisés faisant travailler en commun sur tout le territoire les agents implantés dans les directions régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE, pôle C), dans les directions départementales de la Cohésion sociale et de la Protection des Populations (DDPP ou DDCSPP), des laboratoires (communs avec la DGDDI) et de l’administration centrale.
Agents de catégorie C issus du concours commun : quels sont leur(s) métier(s) ?
Les métiers étant multiples, les rôles et les missions le sont tout autant.
On peut d'ores et déjà les classer en deux types : le travail administratif et le travail de terrain.

 


1) Le rôle dévolu aux agents administratifs :
C'est le cas pour les Agents d'administration du Trésor public, les Agents administratifs des Impôts, les Agents de constatation des Douanes dans la branche des opérations commerciales ou encore des Adjoints de contrôle de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).
Reprenons ces corps de métiers dans l'ordre ci-dessus :

a) l'Agent d'administration du Trésor public
L'agent dans ce cas appartient à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), c'est à dire qu'il participe à l'exécution du budget de l'Etat mais aussi à celui des collectivités locales (que ce soient les régions, les départements ou encore les communes), à leurs établissements publics.
Outre la possibilité d'exercer dans un service de ressources humaines ou de gestion de biens matériels ou immobiliers, c'est donc dans ce cadre qu'il devra exercer des fonctions de :
- tenue de comptabilité ; - d'encaissement des recettes non fiscales pour les collectivités (crèches, cantines scolaires, loyers HLM, redevances d'eau...) ; - de paiement des dépenses (que ce soit pour les salaires des agents, les marchés publics ou tout ce qui tient aux dépenses de toute collectivité) ; - conseil auprès des décideurs locaux (élus locaux, préfets, directeurs d'hôpitaux...) et des entreprises, ceci nécessitant une parfaite connaissance du système et appelant à des rôles faisant preuve de davantage de responsabilités ; - gestion des relations avec les usagers (accueil, suivi des délais de paiement) ; - gestion des propriétés de l'État, l'évaluation des biens de l'État et des collectivités territoriales et la gestion des successions vacantes ou administrées.

b) l'Agent administratif des Impôts
L'agent appartient aussi à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP)
Dans le domaine particulier de la fiscalité, chaque lauréat peut exercer ses compétences dans des domaines variés :
? dans un service des impôts des particuliers, l'agent des impôts participe à l’établissement de l’impôt sur le revenu et des impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière) des particuliers, à son recouvrement et au contrôle des dossiers ;

? dans un service des impôts des entreprises, il assure la gestion fiscale courante et le recouvrement des impôts des entreprises industrielles, commerciales et des professions libérales ;

? il peut aussi exercer une activité dans d’autres services comme le service de publicité foncière (mise à jour du fichier des biens immobiliers) ou les services de direction.


c) l'Agent de constatation des Douanes dans la branche "opérations commerciales"
Dans la branche du contrôle des opérations commerciales et d’administration générale, l'Agent de constatation des Douanes opère le plus souvent en équipe et au contact du public. Son travail consiste :
? à s'assurer que les entreprises ont respecté la réglementation lors de l’accomplissement des formalités liées à leurs opérations de commerce international (paiement des droits et taxes, respect des normes). Il a également un rôle de conseil auprès des professionnels, afin de les aider à optimiser leurs démarches administratives ;

? à veiller au respect de la réglementation dans le secteur des contributions indirectes, notamment en ce qui concerne les tabacs, les alcools, les produits pétroliers et les métaux précieux ;

? à réaliser des travaux administratifs ou comptables au sein de la direction générale ou dans les services déconcentrés (en région).


d) l'Adjoint de contrôle de la DGCCRF
Un adjoint de contrôle de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) exerce des fonctions de contrôle ou de gestion administrative d'exécution : accueil téléphonique ou physique des consommateurs, réception du public, traitement du courrier, gestion administrative et comptable de premier niveau, gestion de diverses applications informatiques, classement de la documentation, participation à la vie interne d'une unité administrative (bureau d'administration centrale, service à compétence nationale, service déconcentré, laboratoire).

2) Le rôle dévolu aux agents de terrain (Agent de constatation des douanes dans la branche surveillance)
Cette branche permet d’accéder uniquement au corps d’agent de constatation des douanes Les agents, dans cette branche, sont soumis à l'obligation du port de l'uniforme et d'une arme de service. Ils doivent parfois exercer leurs fonctions de nuit, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés. Une bonne condition physique est donc nécessaire.

En surveillance, un agent travaille au contact du public pour des missions de lutte contre la fraude (trafics de contrefaçons, d'espèces animales ou végétales protégées, de marchandises prohibées ou fortement taxées, etc.).
Les missions des douaniers de la surveillance sont diverses et dépendent du type de brigade dans laquelle ils sont affectés :
? en brigade de surveillance extérieure, ils sont chargés du contrôle des voyageurs à un point fixe situé sur la frontière extracommunautaire (grands ports, points d'entrée ou de sortie terrestre) ;

? en brigade de surveillance intérieure, un agent des Douanes a en charge la surveillance d'une zone du territoire national ;

? en unité aéronavale, un agent des Douanes est chargé de la surveillance des différentes zones maritimes (eaux territoriales, rayon maritime, zone contiguë et zone économique exclusive).Les agents des Douanes peuvent, sous certaines conditions, exercer des fonctions de spécialistes comme maître de chien pour la détection des stupéfiants ou bien des armes et des explosifs ou encore marin-pont, agent motocycliste. Ces fonctions de spécialistes sont accessibles par voie d'enquête nationale interne réalisée auprès des agents exerçant dans la branche de la surveillance.

Qui peut s'inscrire au concours commun de catégorie C ?

Les principales conditions d'accès au concours commun (cat. C) sont les suivantes :
--> il n’y a pas de conditions d’âge (toutefois, pour la branche de la surveillance, l'âge limite d'accès est fixé à 60 ans)
--> vous devez jouir de l’intégralité de vos droits civiques ;
--> les mentions figurant éventuellement au bulletin n° 2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec l’exercice des fonctions ;
--> vous devez être en position régulière au regard du code du service national ;
--> pour l’accès à la branche administrative, vous devez posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un des États membres de l’Union européenne ou d’un des États parties à l’accord sur l’espace économique européen (EEE), d’Andorre, de Monaco ou de la Suisse. Toutefois, l’accès à certains emplois est réservé aux seuls titulaires de la nationalité française, ces emplois étant liés à l’exercice de prérogatives de puissance publique ou inséparables de l’exercice de la souveraineté nationale. Pour l’accès à la branche de la surveillance, l’attention des candidats est appelée sur le fait que les emplois de cette branche peuvent comporter une participation à l’exercice de prérogatives de puissance publique de l’État réservée aux candidats de nationalité française. Cette condition s’apprécie au premier jour des épreuves ;
--> pour être admis à concourir, à titre externe, vous devez être titulaire du diplôme national du brevet, ou d’un diplôme professionnel de niveau V, ou d’une qualification reconnue équivalente. Cette condition s’apprécie au premier jour des épreuves ;

-->  à titre interne, il vous faut justifier d’un an de services publics effectifs au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé. Le concours est ouvert aux fonctionnaires et agents de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux mentionnés à l’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, aux militaires ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale à la date de clôture des inscriptions.Ce concours est également ouvert aux candidats justifiant d’une année de services auprès d’une administration, un organisme ou un établissement d’un État membre de la Communauté européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen autres que la France.Par ailleurs, si vous choisissez de concourir au titre de la branche de la surveillance, vous devez remplir certaines conditions d’aptitudes physiques particulières (arrêté du 2 août 2010). L’aptitude physique est vérifiée lors d’un examen médical auprès d’un médecin agréé. Cet examen comporte obligatoirement un test de dépistage de produits illicites dont le résultat doit être négatif.

 

Epreuves du concours commun

Les épreuves du concours MINEFI (Concours commun de catégorie C)

Les connaissances et aptitudes attendues des candidats sont celles requises à la fin du premier cycle de l'enseignement secondaire ou de l'enseignement professionnel de niveau V.
 

Une épreuve écrite de pré-admissibilité

Questionnaire à choix multiples destiné à vérifier les connaissances de base en matière d'orthographe, de vocabulaire et de grammaire, de connaissances générales et de calcul ainsi que les capacités de raisonnement du candidat. La calculatrice est interdite.
   Coefficient : 1 - Durée : 1h 30
   Une note inférieure à 5/20 est éliminatoire.
 

Une épreuve écrite d'admissibilité (même jour que l'épreuve écrite de pré-admissibilité)

Résolution de cas pratiques permettant de vérifier l'aptitude du candidat à présenter les éléments d'un dossier et pouvant comporter la réponse à des questions sur ce dossier, la rédaction d'un document, la mise au point d'un tableau de chiffres. La calculatrice est autorisée.
   Coefficient : 2 - Durée : 3h 00
   Une note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

Attention : les épreuves de pré-admissibilité et d’admissibilité se déroulent le même jour. À l’issue de ces épreuves, le jury établit la liste des candidats déclarés pré-admissibles, seules les copies d’admissibilité des candidats pré-admissibles sont corrigées.

 

Une épreuve orale d'admission


Entretien du candidat avec les membres du jury permettant d'apprécier ses motivations et son aptitude à exercer les fonctions postulées au sein des ministères économique et financier.
   Coefficient : 2 - Durée : 0h 15
   Une note inférieure à 5/20 est éliminatoire.

 
Remarque : les candidats ayant opté pour la branche surveillance subissent une épreuve d'admission supplémentaire d'exercices physiques portant sur la course de vitesse, la course de fond et le saut en hauteur (coefficient 1). Cette épreuve intervient avant ou parallèlement à l'épreuve orale d'admission. Il s'agit d'une épreuve obligatoire. Là aussi, une note inférieure à 5/20 est éliminatoire.
Tout candidat se trouvant dans l'incapacité de subir soit la totalité, soit l'une ou plusieurs des disciplines de cette épreuve, reçoit la note de 0/20 aux ou à la discipline(s) concernée(s). Néanmoins, sur production d'un justificatif médical, les femmes enceintes se voient attribuer une note égale à la moyenne nationale obtenue à cette épreuve par les candidates du concours. En plus, les candidats ayant choisi la branche surveillance passeront une visite médicale qui jugera de leur aptitude physique à remplir les missions proposées. Les services de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects (DGDDI) se chargeront d’organiser les épreuves sportives et la visite médicale.


L'épreuve orale d'admission est organisée dans 11 centres, dont 9 en métropole. Les candidats inscrits dans les DOM-COM sont auditionnés dans les centres suivants :
- Centre d'oral de la Réunion : Réunion et Mayotte ;
- Centre d'oral de la Martinique : Martinique, Guadeloupe et Guyane ;
- Les candidats de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie française, de Saint-Pierre et Miquelon et de Wallis et Futuna sont convoqués à Paris.

Les candidats de la branche surveillance sont tous auditionnés dans le centre d'oral de Tourcoing (Département 59, Nord).

Durée : 15 mn - coefficient 2

Ces épreuves sont obligatoires.

  

Procédure d’affectation des lauréats :
Pour chaque concours (externe et interne), une liste des candidats admis est établie par branche (administrative et surveillance).

en savoir plus sur la DGFIP, la DGDDI et la DGCCRF

DGFIP, DGDDI, DGCCRF : des sigles différents au service d'une même entité, l'Etat

? DGFIP : Direction générale des finances publiques

? DGDDI : Direction générale des douanes et droits indirects

? DGCCRF : Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

 

Les ministères économiques et financiers comptent 150 000 femmes et hommes dont 135 000 environ pour la DGFIP, la Douane (DGDDI) et la DGCCRF. C’est la quatrième administration de l’État, après l’Éducation nationale, la Défense et l’Intérieur.
Les ministères économiques et financiers élaborent et mettent en œuvre les politiques en matière économique et budgétaire.
Ils comptent de nombreuses directions disposant de services répartis sur l’ensemble du territoire et notamment : la direction générale des Finances publiques, la direction générale des Douanes et Droits indirects et la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.
Réseau de proximité placé au cœur des processus financiers publics, la DGFiP compte 116 000 agents.
Dotée d’environ 2 850 agents, le rôle de la DGCCRF est de garantir les conditions d’un fonctionnement équilibré et transparent du marché, au bénéfice de l’ensemble des opérateurs économiques, entreprises ou consommateurs.
Des implantations sur tout le territoire
Si leur siège se situe à Bercy (Paris), chaque ministère économique et financier dispose d’implantations sur tout le territoire par l’intermédiaire de directions à réseau.

? La DGFiP
La direction générale des Finances publiques comprend :
- des services centraux qui fixent les orientations à l’intérieur desquelles les services territoriaux exercent leurs missions ;

- des services territoriaux qui comprennent des directions locales départementales et des services à compétence nationale dont certains exercent des missions de contrôle fiscal de haut niveau. - Ainsi, le réseau de la DGFiP s’organise autour des directions départementales ou régionales des Finances publiques. Implantées dans chaque département, elles animent et pilotent un réseau fort de 2 961 centres des Finances publiques. Ces structures assurent les missions de gestion publique et fiscales de la DGFiP auprès de ses usagers particuliers, professionnels et de ses partenaires, notamment les collectivités territoriales. Services accueillant le public au sein des centres des finances publiques (services des impôts des particuliers, services des impôts des entreprises, trésoreries, services de publicité foncière, centres des impôts fonciers...), ou services remplissant des missions plus spécifiques (brigades de vérifications, brigades domaniales...), ils sont déployés sur l’ensemble du territoire.
? La DGDDI
Pour mener à bien les missions de leur direction, les agents des douanes se répartissent en deux pôles d’activité complémentaires, comptant chacun près de la moitié des effectifs :
? la branche du contrôle des opérations commerciales et d’administration générale qui est notamment en charge du contrôle du commerce international et des contributions indirectes (alcools, tabacs, produits pétroliers, métaux précieux). Elle est accessible par le biais de la branche « administrative » du concours ? la branche de la surveillance, composée d’agents en uniforme, qui surveillent le territoire et ses points d’entrée, tout en luttant contre les grands trafics.
La douane est présente sur tout le territoire national à travers ses 12 directions interrégionales et ses 42 directions régionales.
? La DGCCRF
La DGCCRF possède des implantations sur tout le territoire national, à proximité des consommateurs, usagers, entreprises et collectivités locales.
Elle dispose d’une administration centrale à Paris, de 22 DIRECCTE (directions régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi), de 96 directions départementales interministérielles (DDPP ou DDCSPP), de 5 DIECCTE (directions des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l’Emploi) implantées outremer et d’une école professionnelle.
Pour répondre aux besoins d’expertise qu’exige l’évolution des techniques et des processus de fabrication des produits, la DGCCRF est dotée de 4 services à compétence nationale :
? un service national des enquêtes (SNE)

? l’école nationale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

? un service informatique

? un service des laboratoires commun avec la Douane.

 

Afin de rationaliser ses interventions et d’accroître l’efficacité et la pertinence de ses actions, la DGCCRF a mis en place des réseaux spécialisés faisant travailler en commun sur tout le territoire les agents implantés dans les directions régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE, pôle C), dans les directions départementales de la Cohésion sociale et de la Protection des Populations (DDPP ou DDCSPP), des laboratoires (communs avec la DGDDI) et de l’administration centrale.

Détail des modalités

Envoi en colissimo suivi dans les 48 H ouvrées - Envoi de vos codes d'accès dans les 24H ouvrées - Durée illimitée - Annales corrigées supplémentaires - Nombreux tests corrigés - Dossiers fonction publique offerts

A savoir : compte Paypal non obligatoire à partir d'un ordinateur, vous pourrez régler sans ouvrir de compte Paypal en cliquant sur le bouton "Payer sans ouvrir de compte"

Je commande et je règle en une fois

Je souhaite commander par chèque

Pour commander cette préparation par chèque, envoyez celui-ci

(ou en 2 chèques maximum) à :

La Boîte A Concours - Concours Commun Catégorie C

59 Boulevard Pater VALENCIENNES

N'oubliez pas d'indiquer précisément votre adresse de livraison,

un numéro de téléphone et votre adresse mail

Je commande et je règle en deux fois